gtag('config', 'UA-147521085-1', );

REGION DE L’EST

   L’Est est l’une des plus vastes régions du Cameroun. Elle est limitée au nord par l’Adamaoua, à l’est par la RCA,   au  sud par la République du Congo et à l’ouest par les provinces du sud et du Centre.

La région de l’Est est peuplée, entre autres tribus, par les pygmées, premiers habitants de la région qui s’adonnent à la cueillette, au ramassage et à la chasse. Aimables et accueillants, ils ont su faire de leur environnement un cadre d’hospitalité visité par de nombreux touristes.

Appelée aussi région du soleil levant, l’est est une aire écologique dominée par les grands arbres. On y identifie près de 1500 essences végétales dont certaines entièrement ou partiellement protégées, ainsi que plus de 500 espèces animales qui peuplent surtout la réserve du Dja, déclarée Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Parc de Lobéké

Les atouts cités plus haut, nombreux et variés, prédisposent la région de l’Est à plusieurs formes de tourisme, notamment l’écotourisme, le tourisme cynégétique, le safari photo et l’aventure. L’est compte 5 à 6 aires protégées : le parc national de Deng Deng, le parc national de la Lobéké, le parc national de Boumba Beck, le parc national de Nki et la réserve de biosphère du Dja, patrimoine mondial de l’UNESCO. Les parcs de l’Est sont caractérisés par des clairières et des tours d’observation d’où on peut observer les animaux et les oiseaux tout en prenant des photos. Des images et prises de vue exceptionnelles s’offrent aux visiteurs dans les petites et grandes savanes notamment au parc national de Lobéké.

Marre aux hipopotames

Eu égard à son potentiel, l’est du Cameroun pourrait être une destination touristique privilégiée : elle recèle une grosse partie des ressources naturelles de ce pays. Tous les types de tourisme en vogue à l’heure actuelle peuvent s’y pratiquer, sauf peut-être l’ascension des grandes montagnes.

On ne peut prétendre connaitre le vrai Cameroun sans avoir parcouru cette région, particulièrement intéressante sur le plan ethnographique. Le voyage est maintenant facilité car Bertoua n’est qu’à 348 Km de Yaoundé avec une route bitumée et des bus climatisés. A ne pas manquer la « marre aux hippopotames ».

error

Vous aimez Kotchink? Abonnez vous!

LinkedIn
Share
Follow by Email
RSS