gtag('config', 'UA-147521085-1', );

« Tourisme et préservation du patrimoine culturel et naturel : le cas du Ndop, tissu traditionnel, emblématique, rituel, et spirituel des peuples des Grassfields du Cameroun »

C’est en fin septembre 1979 qui l’OMT décide d’instituer la Journée mondiale du tourisme dont la première célébration voit le jour le 27 septembre 1980. Le choix de cette date est étroitement lié à une étape importante du tourisme mondial, à savoir l’anniversaire de l’adoption des statuts de l’OMT le 27 septembre 1970.

Pour l’OMT, cette date est bien indiquée car elle marque la fin de la haute saison touristique dans l’hémisphère nord et le début de la saison touristique dans l’hémisphère sud, où le tourisme intéresse de nombreuses personnes dans le monde.

Célébrée cette année sous le thème « tourisme et développement local », la « préservation du patrimoine culturel et naturel, en dehors des grandes agglomérations, sera au cœur du mouvement international en faveur du tourisme. »

Étoffe la plus emblématique des peuples des Grassfields, le ndop, riche en symbole et en histoire, fait partie de la culture de ces peuples. Très utilisé dans les sociétés secrètes et lors des cérémonies rituelles, ce tissu reste l’un des symboles de la structure sociale des peuples des Grassfields (Ouest et Nord-ouest Cameroun). Il est le reflet d’une tradition textile perpétuée depuis des générations.

LinkedIn
Share
Follow by Email
RSS