gtag('config', 'UA-147521085-1', );

Conférence de presse consacrée au Festival des Arts et de la Culture du peuple Batoufam : Festival Lepegue

Aucune description de photo disponible.En prélude au premier grand rendez-vous des arts et de la culture du peuple Batoufam annoncé dans les moins à venir, Sa Majesté NAYANG TOUKAM Inocent a organisé une conférence de presse dans la salle des trônes de la Chefferie supérieure Batoufam le samedi 07 mars dernier, en présence de nombreux hommes de média.

Après la présentation du contexte général par M. Alain Pierre KOAGNE, modérateur de cette conférence, le Roi a pris la parole pour expliciter les raisons de cette rencontre d’un autre genre au sein de son Palais, une référence sur le plan culturel et touristique dans l’Afrique en miniature.

L’image contient peut-être : 2 personnes, dont Inocent Nayang, personnes assisesSelon lui, « Il s’agit de prononcer une période déjà connu, à savoir celui du festival est Arts et Culture Batoufam. Ce festival qui connaitra sa première édition en 2020 est préparée depuis un certain nombre de temps, et le moment est venu pour nous de le partager avec le monde entier. » Sa majesté a salué la présence des différents invités présents à cette conférence (Maj. Todote du Benin, Maj.  SIME David de Bapa, les élites, les étudiants de le SIT, …). Il a poursuivi son propos en précisant que « ce festival renvoie et renverra désormais à ce que les Batoufam ont de plus cher sur le plan culturel et artistique. Il faut bien préciser que le festival Lepegue dont il est question ici n’a rien à voir avec la cérémonie rituelle biennale qui fait l’une des spécificités de ce peuple, à savoir la danse initiatique « Kack[1] ». Il s’agit bel et bien de la toute première édition du grand festival artistique et culturel des peuples Batoufam, dénommé « Festival Lepegue[2]».

L’image contient peut-être : 2 personnes  L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur

Après cette brève explicitation du contexte de ladite conférence, s’en est suivie la séance des questions – réponses.

  • Pourquoi avoir choisi cet instant précis pour annoncer cette première rencontre qui aura lieu quand et où ? (Vision 4)

« Pour souci de présenter quelque chose de mieux, de bien préparer avec ceux qui nous aiment, avec ceux avec qui nous partageons notre quotidien, ceux que nous tenons à cœur, alors nous avons pris du temps pour le préparer. Vous savez cet évènement vient après la 31ème année de mon accession au trône. 31 ans, il faut le dire, signifie 31 années de préparation au quotidien de ce que je vous annonce ce soir. Ce n’est pas seulement l’œuvre de ma personne, mais c’est l’œuvre de tout un peuple (élites intérieures et extérieures). C’est tout le monde qui a déjà mis la main à la patte, pas cette année seulement, mais depuis plusieurs années pour qu’on arrive à vous faire cette annonce aujourd’hui. Ce festival se déroulera du 12 au 20 décembre 2020. »

  • Quelles sont les particularités de ce festival ? le festival sera-t-il ouvert aux partenariats ? (CRTV)

« Comme vous pouvez le constatiez déjà, nous vivons ici l’année rituel « Kack » que beaucoup confondrons à un grand festival. Mais ce n’était pas encore ce que je pense ou ce que le peuple Batoufam pense présenter à son public, concernant son savoir-faire et sa particularité culturelle et artistique. Alors, nous aurons à partager pendant cette période du 12 au 20 décembre tout ce que nous avons comme patrimoine, tout ce que nous avec comme richesse culturelle, c’est-à-dire nos danses patrimoniales, nos sites écotouristiques, les parades de nos sociétés sécrètes, les talents de nos jeunes gens, etc.

Pour ce qui est des partenariats, le festival est ouvert à tout partenariat qui n’entraverait pas nos us et coutumes. Vous aurez d’ailleurs vécu plusieurs assises des Rois d’Afrique ici au Palais, plusieurs séances. Voilà autant de partenariats que je qualifierai déjà d’actif, parce qu’il ne viendra pas seulement assister, mais ils participeront activement et effectivement et donneront le meilleur d’eux-mêmes pour la bonne réussite de cet évènement. »

  • Pouvez-vous nous dire un mot sur le comité d’organisation de ces deux éléments majeurs pour le groupement Batoufam ?

« Comme je viens de citer tus ces chantiers déjà vécu, vous avez vu plein d’élites intérieurs et extérieurs à pied d’œuvre, dans l’organisation de ce que nous avons déjà eu à organiser ici comme évènement et qui a eu du succès. Il faut donc préciser que l’élite intérieure et l’élite extérieure à qui on a confié l’organisation de ce festival le feront très bien, puisqu’ils ont déjà fait leur preuve. Cette organisation sera chapotée par M. NONO Henri, dit « Mbo’oh Sa’ah Ngouock », qui a déjà à plusieurs reprises dirigé des mains de maître des évènements ici au Palais, et ceci sous la supervision. »

  • Majesté, un evenement comme celui-là c’est un donné à voir, c’est un donné à apprécier. C’est également un donné qui doit se dérouler dans le temps. Quel est le message que sa majesté passe à tout le peuple Batoufam à l’occasion de cet evement ? Est-ce qu’il y’a un message particulier Majesté ?

Je commencerai par féliciter tous les dignes fils de ce village qui, pas seulement aujourd’hui, pas seulement à cette occasion, ont toujours mis la main à la patte pour de multiples succès que nous connaissons, puisque nous allons de succès en succès pour des évènements ici. Je les remercie déjà pour ce qu’ils font, et pour l’évènement que je viens d’annoncer, qu’ils redoublent, qu’ils triplent, qu’ils quoitriplent les efforts pour que le succès restent, pour que notre grand devise qui est « la’ah petsock mi’lèh dje’mbock » sot respectée et nous restons ce peuple qui vient à bout de tous ces besoins (comme l’a rappelé aujourd’hui Monsieur le Gouverneur) et dont en apparence, vous ne l’imaginerez pas. Je compte sur les Batoufam que je connais  assez, je compte sur les Batoufam entreprenants, et je les exhorte à maintenir cet élan de de volonté de se développer, de s’épanouir, de partager avec les autres, ainsi Batoufam grandira.

  • Batoufam qui depuis ne cesse de grandir, et qui Majesté, il y’a de cela deux semaines précisément a été hissé au panthéon des 20 destinations écotouristiques les plus prisées à l’échelle mondiale par l’Organisation Internationale du Tourisme justement. Donc désormais, le Cameroun est compté parmi les 20 sites écotouristiques les plus crédibles, les plus prescriptibles au monde, ceci après enquête de l’OIT, qui est l’office international qui régit le tourisme sur la planète. Ce qui est un honneur pour le Cameroun, ceci grâce à Batoufam qui, il y’a de cela une dizaine d’année, peut-être un peu plus n’était pas véritablement une destination touristique. C’est quoi le secret de Batoufam pour que tous les weekends ce village soit devenu la destination privilégiée des diplomates, des hauts fonctionnaires internationaux, et même de ceux des Camerounais qui connaissent très bien cette chefferie, parce que c’est à celle que Batoufam doit sa présence dans ce top 20 des meilleurs destinations écotouristiques de la planète ? Qu’est-ce que vous pouvez dire dessus qui puisse aider vos compères aussi à toucher la bonne manette pour développer leurs Chefferies comme vous l’avez fait, et faire du Cameroun enfin la destination touristique qu’il mérite d’être ? (A.P.K de Cameroun vision)

« Merci beaucoup pour cette question qui m’anème une fois de plus à remercier ces dignes fils Batoufam de l’interieur comme de l’extérieur. C’est une conclusion, c’est un résultat, je vien de le dire, de cet effort quotidien, de cet effort  soutenu par tous. De cet effort que tout le monde apporte. En un seul mot, c’est le symbole de la calebasse. Cesse calebasse dont pour faire le plein, chacun devrai apporter sa goûte. Et les Batoufam apportent leur goûte tous les jours. Voilà pourquoi nous avons à repartager avec tout le monde parce que si on n’avait pas de goûte, on ne prétendrait par le partager. Si on veut le partager, c’est parce qu’on a. si on a, c’est parce que chacun en a apporté. Donc le secret c’est l’apport de tous, c’est l’apport de chacun et nous recomptons redistribuer à tous. Voilà pour que Batoufam fier d’exister grandisse davantage. »

  • On va finir par ça, Majesté, vous nous rappeler le nom du festival et les dates de décembre ? (A.P.K de Cameroun vision)

« Exactement ! Le festival baptisé « Lepegue » qui veut dire plénitude, épanouissement total, liberté, souveraineté, indépendance, dont la première édition du 12 au 20 décembre prochain, est axé sur la RENAISSANCE : RENAISSANCE CULTURELLE, RENAISSANCE DE COHESION SOCIALE ? RENAISSANCE DE LIBERTE, DE SOUVERAINETE, comme je viens de le définir. »

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

  • Il semble que c’est une date qui marque aussi un anniversaire et pas des moindres. 30ème anniversaire ! Majesté ça vous rappelle quelque chose ? (A.P.K de Cameroun vision)

« Effectivement cette date, c’est-à-dire… j’ai dit à l’entame que nous étions au 30ème anniversaire de mon accession au trône et ce n’est pas 30 jours ! Ils  me l’ont fait constater que c’est un chemin déjà assez parcouru et ils ont décidé avec mon accord de célébrer cet anniversaire. Ce sera notre 31ème anniversaire. »

La conférence s’est achevé par le mot de remerciement du modérateur, Alain Pierre KOAGNE, à l’endroit des différents participants.

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieurL’image contient peut-être : 4 personnes, dont Koko Komegne, personnes assises et intérieur

[1] Le « Kack » est un rituel initiatique, est un évènement festif qui se déroule tous les deux ans dans le groupement Batoufam.  Ce rituel est l’un des évènements du groupement qui rassemble plus 2000 visiteurs à en croire les statistiques des années précédentes. Ce rituel a une histoire et des caractéristiques qui lui sont propres.

[2] «Lepegue» en dialecte Batoufam signifie Souveraineté, Liberté, non assujettissement, indépendance, toutes ces notions connotant l’histoire du Groupement Batoufam qui a dû mener des actes de bravoure pour l’acquisition et la sauvegarde de son territoire.

LinkedIn
Share
Follow by Email
RSS