gtag('config', 'UA-147521085-1', );

L’ASSASSINAT DE SAMUEL WANKO LE 13 DÉCEMBRE 1957 : TÉMOIGNAGE 

MAMA MELOUH (Mme LEHECHE), L’UNE DES DERNIÈRES PERSONNES A AVOIR VU WANKO SAMUEL AVANT SON ASSASSINAT, PARLE..

« WANKO est passé ce jour-là me voir à l’hôpital Bangoua. J’ai entendu les gens dire qu’il était venu voir sa sœur qui avait accouché. Je suis l’épouse à son oncle maternel, et c’est moi qu’il est venu voir. Je n’avais pas encore accouché. Il revenait d’une de ses réunions à Yaoundé et est passé me rendre visite. Nous lui avons demandé de passer la nuit car « le dehors n’était pas bien ». Il nous a dit : « rien ne va m’arriver, si en route il y’a problème, j’irai dormir à la Chefferie » En ce moment c’était le règne de Fo TOUKAM FOTSO Élie Roger.  Quelque instant après, on est venu nous annoncer que WANKO venait d’être assassiné.

Je suis partie de l’hôpital malgré mon état, pour voir ce qui était arrivé à mon fils. Je l’ai trouvé gisant dans son sang à l’entrée de chez Nweffo TOUKAM, à l’endroit où se trouve son monument. Il y’a un homme en tenu qui voulais m’empêcher de m’approcher du lieu. Alors j’ai signé sur son vêtement. Je l’ai secoué avec toute la rage et il m’a demandé qui j’étais. C’est alors que quelqu’un lui a dit : « c’est la femme du monsieur qui vient d’être assassiné». Il m’a alors supplié de le laissé. Je l’ai secoué de toute mon énergie et je l’ai projeté.
Je suis allée voir là où on avait poignardé WANKO. J’ai observé qu’il avait fait l’effort de déchirer son sous-vêtement pour bloquer la coulée du sang. J’ai donc détaché le pagne que j’avais pour le couvrir. C’est donc le lendemain qu’on me ramène à l’hôpital et j’accouche.

Que vais-je dire de WANKO ? C’était une personne très déterminée, travailleur, qui aimait beaucoup sa famille et luttait pour les intérêts de tous. Il aurait pu être Ministre ou Président dans ce pays, mais …
Je suis très heureuse d’être en vie et de pouvoir témoigner ces instants avec vous, mes enfants. Aujourd’hui, vous pleurez WANKO de votre manière.
Je vous exhorte à rester unis, à travailler dur, tout en étant honnêtes dans toutes choses. Que Dieu vous bénisse dans vos entreprises. »

 

Mme LELECHE, le dernier membre de la famille à l'avoir quelques instants avant son assassinat

Mme LELECHE, le dernier membre de la famille à l’avoir quelques instants avant son assassinat

Source: Enquête de terrain (interview)
Enquête et rédaction: Edith Flaure MIPO T.
Accompagnateur: Henri Meyoupo
Période: Septembre 2017

LinkedIn
Share
Follow by Email
RSS